Dans une société où tout le monde court après le profit, nos enfants mais pas seulement eux, sont touchés par une mauvaise alimentation.

Où allons-nous dans cette course aveugle ?

Nous pensons qu’une nourriture saine donnera à toute une génération la force quelle demande pour réaliser sa vie.

La terre est notre lieu de vie commun à tous. Lorsque nous abîmons notre terre par une surproduction, nous détruisons ce que nous sommes.

Chaque jour, les trois quarts de la planète meurent de faim, pendant qu’un quart pense à faire un régime.

Nous sommes encore peu nombreux à comprendre que notre alimentation est la base de tout, de notre santé, de nos pensées, de nos émotions et plein d’autres choses encore. Malheureusement, beaucoup en parlent sans vraiment agir. La sensibilisation apporte un discours, alors que l’exemple donne une action.

Auriez-vous cru qu’au XXIe siècle, nous devions apprendre à manger correctement ?

Nous mangeons trop souvent par frustration ou par habitude, dans les deux, cas notre alimentation devient une drogue.

Allons nous distribuer cet héritage à nos enfants ?

Si vous êtes comme nous, sensibilisons nos enfants à manger sainement en honorant notre terre mère nourricière dans tous les lieux de vie de nos enfants. Transmettons une alimentation saine. Apprenons à manger avec goût tout en respectant notre corps, à avoir un corps robuste afin de vivre en bonne santé. Apprenons à dire NON à toutes ces poubelles déguisées sous forme de nourriture qui ne nous sont servies qu’à des fins de profit. Savoir manger est un apprentissage que tout le monde devrait effectuer.

Nous mangeons en marchant, en regardant la télé, en lisant. Nous avons de mauvaises habitudes qui gênent le processus de renouvellement de nos cellules lors de notre digestion. Notre santé en est perturbée et notre concentration touchée. Nous ne connaissons plus les saveurs réelles des aliments et nous sommes par cela obligés d’y ajouter des colorants. Nous substituons la nourriture au sexe et le sexe à la nourriture, pensant compenser des manques liés à nos frustrations. Notre nourriture est si catastrophique que le seul fait dans parler devient difficile. Nous parlons des drogues comme d’un fléau sans savoir que nous l’avons chaque jour dans nos assiettes. Nous manquons de courage et nous le retrouvons dans l’achat de notre nourriture quotidienne.

Dite NON à la surconsommation, à la surproduction et rejoignez le camp de ceux qui vivent en bonne santé. Lâcher toute ignorance en allant chercher l’information qui vous convient. Ne croyez personne sans avoir testé vous-même l’information qui vous est donnée.

Documentez vous et rejoignez ceux qui aiment la vie sur terre et tout ce qu’elle apporte.

Un esprit sain dans un corps sain.

Catégorie :